La Russie de Poutine menace-t-elle l'Europe ? – Europe hebdo (21/03/2018)

[Musique] bonjour bienvenue au parlement européen à bruxelles pour un nouveau numéro d’ europe hebdo et cette semaine on revient sur le sacre de vladimir poutine président russe a été confortablement réélu pour un quatrième mandat l’opposition a faibli a dénoncé des fraudes électorales et un climat de vote obligatoire et pour l’europe quelles conséquences la russie de poutine une présence inquiétante aux frontières de l’union européenne la russie de poutine qui soutient des mouvements d’extrême droite en europe comme joe big hongrie par exemple la russie de poutine qui met en avant par une propagande bien rodée toutes les faiblesses de l’union européenne pour mieux la déstabiliser point d’interrogation faut-il être vigilant c’est le débat l’europe hebdo trois invités monjoin sur ce plateau franck proust bonjour vous êtes député européen français à chef de la délégation française du ppe parti populaire européen qui regroupe la droite et une partie du centre ici au parlement européen pour vous a invité aussi car vous publié cette semaine un rapport fort intéressant sur les filtrages des investissements étrangers en gros comment protéger les entreprises européennes un des appétits étrangers notamment chinois merci d’avoir accepté mon invitation guillaume balas bonjour vous êtes nos députés européens français du groupe des socialistes et démocrates vous avez beaucoup travaillé sur le dumping social ici au parlement européen et en france vous contribuer à l’émergence du mouvement générations le mouvement de benoît hamon merci d’avoir accepté mon invitation enfin il ya sec saryusz wolski bonjour j’aime me lancer vous êtes député européen polonais vous êtes spécialiste des pays d’europe centrale et orientale merci d’avoir accepté mon invitation d’abord les images retour son sacre de vladimir poutine il obtient son plébiscite réélu président de la fédération de russie pour un quatrième mandat mais l’opposition dénonce des fraudes électorales et l’empoisonnement de l’agent russe sergueï skripal et sa fille yulia continue de polluer les relations entre la russie et le royaume uni loris beau chaud c’est sa quatrième élection présidentielle et ça plus nette victoire vladimir poutine n’a jamais été aussi largement élu avec plus de 76% des voix dès le premier tour c’est six fois plus que le candidat communiste arrivé deuxième je voudrais lancer un appel à ceux qui sont ici aujourd’hui à moscou et à nos partisans sur l’ensemble du territoire de notre pays merci beaucoup pour ce résultat au pouvoir depuis 18 ans 14 ans comme président et quatre ans comme premier ministre vladimir poutine est assuré de rester au kremlin jusqu’en 2024 mais ce triomphe est contestée l’opposition russe rejointe par l’union européenne critique des pressions exercées sur des électeurs dans le viseur du principal opposant inéligible plus de 2000 irrégularités il y a d’abord les bourrages d’urnes et vous voyez qu internet est saturé de toutes sortes de vidéos à ce sujet avec des gens filmés par les caméras installées au plafond qui s’approche des hurdes et y glisse un paquet de bulletins de vote c’est bourrages d’urnes se passe partout dans le pays exemple dans ce bureau de vote des environs de moscou un agent électoral s’empresse de glisser plusieurs bulletins dans l’urne des bulletins finalement annulé par la commission électorale pour vladimir poutine le plus dur commence à l’ordre du jour une stagnation économique mais aussi un climat de guerre froide entre londres et moscou la crise diplomatique se poursuit depuis la tentative d’assassinât d’un agent russe sur le sol anglais le 4 mars pour la première ministre britannique c’est sûr la russie est coupable de cet empoisonnement en conséquence de cet acte épouvantable contre notre pays notre relation ne peut plus être la même nous allons donc suspendre tous les contacts bilatéraux de haut niveau prévue entre le royaume uni et la russie des accusations balayées par le président russe nous n’importe quel homme sensé peut comprendre que c’est du grand n’importe quoi que ça n’a pas de sens que quelqu’un en russie puisse se permettre de faire de telles choses juste avant l’élection présidentielle et la coupe du monde de football c’est tout simplement inimaginable autres fronts sensible en syrie où les russes sont présents depuis 2015 à la demande de bachar al assad et au grand dam des occidentaux poutine voulait sauver le régime syrien il a rempli son objectif et a fini par s’imposer comme un acteur critiquer mais incontournable sur la scène internationale [Musique] voilà victoire de vladimir poutine qui repart pour un quatrième mandat qui doit le maintenir au pouvoir jusqu’en 2024 ce que l’europe doit être vigilante en profiter je crois que vous avez bien utilisé le terme il faut être vigilant et replacer je crois que cette victoire de poutine dans

aime les gens qui ont de la force de la persuasion c’est à dire que c’est quelqu’un qu’on peut respecter mais qui attend quelque part une identité or ce qu’il nous manque à l’europe c’est une diplomatie étrangère c’est peut-être un manque de leadership on a vu dans cette institution combien quand la france a eu la présidence européenne je pense à nicolas sarkozy comment nicolas sarkozy face à vladimir poutine avait réussi la crise de la géorgie en 2008 gallas qui sourit à l’énonciation nicolas sarkozy au nom veut pas rentrer là dedans je pense que la sarkozie malheureusement afin beaucoup résisté pas très sûr l’admirent poutine alors est-ce qu’il faut être vigilant on a quand même je vous dis entière de l’union européenne eca qui soutient des mouvements d’extrême droite oui mais je vous dis ma chien au nom des français ils ont un rapport à la russie qui a à peu près le même que qu’ils ont à l’europe c’est à dire un rapport au religieux il ya des fanatiques c’est les pires en france qui explique que poutine c’est fantastique c’est l’alliance traditionnelle de la france face aux germains j’ai entendu ça et compris à gauche qui sont d’une complaisance absolue quoique fait poutine en fait c’est formidable et quand il est attaqué en fait c’est comment dire là derrière les américains et c’est bon il ya cela puis elle reste les autres c’est-à-dire poutine quoi qu’il fasse c’est le mal en oubliant qu’en effet en chine et un type qui vient de se faire élire à vie et là personne n’en parle tout montre ça normal la chine inde et de relations commerciales mais quoi que fassent poutine c’est le diable donc il faudrait juste avoir un rapport un peu rationnel vladimir poutine moi est quelque chose qui me dérange beaucoup c’est que sur la sphère d’afrique sur les kurdes ce qu’on oublie toujours de dire là en ce moment c’est que sillard dogan a pu aller à free et notamment faire le nettoyage ethnique il est en train de faire c’est parce qu’il ya eu l’autorisation de la russie donc c’est un peu plus compliqué que dire il ya l’otan d’un côté avec les turcs et de l’autre côté il ya poutine en réalité on voit bien que la russie défend ses intérêts ça n’est pas une démocratie libérale donc nous devons être vigilants ferme et évidemment ouverts comme nous sommes avec le reste du monde monsieur valls qui une chose est certaine que les américains n’ont pas influencé ces votes parce que même les russes ne pouvait nous pouvait pas l’influencé s’était pas à l’élection c’était plébiscite dans le meilleur cas navalni à la nuit faut-il être vigeant il fallait être vie les gens depuis des années ce que l’occident n’a pas fait il fallait il fallait être vigilant quand on essayait de vendre le mistral à la russie il faut être vie il fallait être vigilant quand on fait de contrats sur north stream 2 avec le russe quant au lait permet de pénétrer nos entreprises nos médias nos marchés financiers j’espère que non mais peut-être il est trop tard c’est ce que voulait dire par là qu’ils n’entrent is no russe dans lieu en présence influence très forte sur les processus démocratiques même c’était les élections en france le break site les élections en italie par tous les éléments il craignait ce que sait faire c’est comme ça dit mirko tina une responsabilité dans la montée des populismes en europe oui très fortement il supporte pas seulement l’extrême droite qui est infiltré par eux y compris le front national en france mais aussi l’extrême gauche comme series ah non il est présent partout par ses moyens ces instruments qui vient de des temps de la russie soviétique de l’état soviétique et pendant des années des années l’europe occidentale où l’occident en tout entier rester aveugle et ne voulait pas entendre ceux de l’europe centrale orientale qui connaissait la vraie nature de l’ empire russe ou soviétique et il est tard si notre tard aujourd’hui qu’est ce que reproche selon vladimir poutine à l’europe à l’union européenne c’est quoi de se rapprocher trop de sa sphère d’influencé d’avoir intégré les pays baltes en 2004 peut-être une certaine forme d’ingérence de l’europe sur un certain nombre de conflits regardez ce qui s’est passé en crimée l’europe a bien réagi les sanctions fermes les sanctions fermes avec un embargo mais regardez bien même sur ces sanctions le problème c’est qu’on n’est pas capable de maintenir sur des mesures dans le temps regardez on a fait un embargo qui a eu comme conséquence un embargo des produits agricoles et on a mis en difficulté tout le secteur de l’agriculture moi qui suis un député européen français notre secteur agricole français a énormément souffert donc je crois que il faut de la lisibilité encore une fois ce qu’il nous faut c’est une véritable politique étrangère avec un véritable leadership mais il faut surtout que l’europe se fasse respecter le gros avantage que nous avons aujourd’hui on le voit bien c’est qu’on

est plus forts à 500 millions qu’à 60 millions ont regardé ce qui se passe aujourd’hui chez nos amis anglais vous avez parlé de cet empoisonnement en parler on va pas verser dans l’espion russe je crois qu’aujourd’hui être isolé représenterez face à de telles puissances la russie la chine ou les états unis un véritable danger mais encore une fois lorsqu’on prend des sanctions il faut avoir une véritable stratégie une politique et vous savez on ne respecte que les gens dont on craint un petit peu le comportement est aujourd’hui pour revenir à votre question je pense que c’est une certaine forme d’ingérence monsieur poutine voudrait prendre ses décisions sur le monde sur un certain nombre de conflits ou de politique étrangère à lui seul mais elle a tj de déstabilisation après quelque part on le voit indirectement ou directement c’est pas un hasard s’il ya des bruits mon collègue a parlé d’une influence russe sur une élection américaine monde on voit très bien qu’aujourd’hui les influences elles sont multiples mais encore une fois essayons je rejoins sur mon collègue balasse il faut prendre dans ce genre de chose de la hauteur et ne pas juger trop vite et surtout éviter les caricatures qui fait qu’aujourd’hui on est soit dans un camp soit dans l’autre sur la stratégie de déstabilisation france ça pas marcher un macaron a été élu il avait misé la dioxine avait misé sur françois fillon d’ailleurs à pas sur marine le pen sur françois fillon début mai sur maryse le même ça va marcher non mais toute façon le fait qu’aujourd’hui et des agents d’influencé russe y compris ici en a pas se mentir comme il ya des agents d’influencé jamais rien comme la chine ne met une pression aujourd’hui à l’union européenne très importante on en prendra sans doute tout à l’heure tout ça est vrai donc c’est le reflet de notre impuissance à nous la réalité c’est que si l’union européenne avait aujourd’hui une politique un petit peu cohérente sur ces sujets c’est grey je prends l’exemple de syriza vous dites syriza est un filtre il ya une affluence aujourd’hui c’est très clair en grèce de la part de la russie mais pourquoi est ce que comme on a mis la grèce à genoux bailly charge des alliances de revers c’est comme ça que ça se passe et ils ont été limite un moment de choisir en effet de façon définitive la russie par rapport à l’europe donc la question qui se pose par rapport à nous c’est quoi c’est d’avoir une politique est une politique cohérente et notamment de fermeté quand on a des intérêts géopolitiques énergétiques qui sont différents de ceux de la russie on doit pouvoir s’affirmer et moi je vais vous dire le grand problème c’est que l’europe ça crie l’europe ça râle et et après ça se couche et c’est ça et c’est ça le grand sujet on devrait – crier et moi râler et par contre moi se coucher je pense que ce serait beaucoup plus utile pour se faire respecter par poutine aujourd’hui et puis donc il yal’affaire de l’empoisonnement de l’ex espion russe et de sa fille pour londres il ya pas de doute possible à c’est la russie qui est derrière l’europe qui affiche sa solidarité avec le royaume uni le premier ministre polonais a déclaré être tombé d’accord avec la chancelière allemande angela merkel en visite à varsovie pour que l’union européenne donne une réponse ferme on écoute et on réagit juste après considérons qu’il ya des informations sérieuses tran pointe en direction de la russie c’est à la russie de prouver maintenant qu’il n’en est rien nous sommes tombés d’accord pour dire que l’union européenne doit donner une réponse ferme et non seulement symbolique et nous attendons de l’union que le sujet de l’ attaque russe figure dans les conclusions du conseil européen sk pas un double message dans cet empoisonnement aux traîtres entre guillemets le message c’est vous ne ferez jamais en sécurité et au royaume uni vous êtes faibles on ne vous respecte pas tous d’accord deux messages si non plus c’est pas le premier emprisonnement sur le territoire de l’union européenne il y en avait ici à strasbourg la à strasbourg il y en avait à londres avec litvinenko avant il faut être ferme ce que disent le leader ça serait de arrêter le nord stream 2 2 inclure dans l’ain sanctions exclusion de la russie de système swift tout le reste expulsion des diplomates le parc s’est passé comme les descentes et dalida les représailles et sa britanniques sont pas assez fortes ils doivent ça doit être une réaction des liens européenne dans son ensemble raid et le drame quelque chose qui me trouble quand même mais vous l’avez dit c’est pas quand même le premier espion qui est tué sur le territoire britannique je crois qu anna en est on en décompte plus d’une dizaine donc à un véritable problème de protection des échanges d’informations et d’efficacité parce qu’on n’arrive pas ce résultat là par hasard une place moi je pense que le problème c’est regarder la dépendance structurelle aussi de l’union européenne par rapport à la russie la réalité c’est que en effet tout ça peut être du cirque si jamais un moment donné on ne se renforce pas par rapport à la russie par exemple sur la question énergétique moi je suis toujours fasciné de voir le nombre d’hommes politiques européens ou d’hommes d’affaires européen qui finissent finalement dans les filets de

gasprom d’une manière ou d’une autre donc on voit bien là qu’il ya un emmanuel todd un essayiste français connus disait en fait il ya dix ans il disait nous sommes déjà sous la dépendance réelle de la russie en termes politiques parce que il ya la dépendance énergétique donc là il ya un défi le défi c’est comment nous nous rendons aujourd’hui autonome de manière énergétique ça sera meilleur d’ailleurs du point de vue écologique pour y compris ceux dépendent aujourd’hui de la russie d’un point de vue géostratégique et ça pour moi c’est un élément extrêmement important autrement ce qu’est ce qui va se passer moi je veux bien me voir madame merkel en train de faire ce qu’elle est en train de faire mais quand on connaît les liens de l’allemagne et la russie par exemple sur le plan énergétique moi je sais que ça ira pas très loin un double discours alors n’y a pas beaucoup de volonté ans et c’est hyper important ce que dit mon collègue wallace réunion de l’énergie qui a été votée en 2016 maintenant il faut que ça se concrétise réellement parce que plus on sera indépendant et puis on saura se faire respecter de la part des russes vous dit en gros il faut une europe plus puissante face à alors à la russie mais on l’entend pas cette force de résistance ni en france ni en allemagne ni eux ni en italie alors c’est un peu nos valeurs qui sont ils sont menacés qu’est-ce qu’il faut il faut plus de politique étrangère de sécurité comme l’une plus de politique européenne de défense de défense d’énergie pour limiter justement la dépendance vis-à-vis de pays tiers on ne peut se faire respecter ne pas avoir peur d’un pays tiers que si on dépend pas d’eux pour des secteurs stratégiques comme l’énergie ça va de soi sauf qu’aujourd’hui derrière le texte 2016 il y à des textes mais est ce qu’il ya une réelle volonté politique et qui dit volonté politique d oc volonté budgétaire parce que la volonté politique ne peut se traduire que s’il ya une ligne budgétaire le problème aujourd’hui je voulais dit en introduction c’est que qui parle au nom d’europe est ce qu’il ya un véritable leadership face à un vladimir poutine face à donald trump à saint jean ping le problème il est là c’est que aujourd’hui notre force c’est d’être à 500 millions mais on manque de leadership est cohérence et et surtout de volonté politique de faire la transition avec notre deuxième sujet franck proust est ce que vous pensez que russie a tous des médias russes basés en france récemment est-ce que ça un investissement étrangers indésirables mais les médias font partie de ces secteurs sensibles je dis ça parce que vous vous voulez publier un rapport intéressant comment pousser l’union européenne à mieux se protéger des investissements étrangers à des rôles alors que la commission européenne a mis sur la table à l’automne dernier une proposition de législation très peu contraignantes à le parlement européen travaille actuellement à sa propre position c’est l’objet du rapport que vous présentez l’idée c’est quoi alors c’est d’accorder plus de moyens aux européens pour éventuellement bloquer des investissements l’idée déjà sans parodier un écrivain illustrant france marcel proust qui est mon homonyme c’est d’aller à la recherche du temps perdu parce qu’on a parlé des grandes puissances tout à l’heure les états unis la chine le japon le canada tout le monde a son système de filtrage le problème en europe c’est que sur 27 est à seulement 13 ans non et qu’aujourd’hui on voit très bien qu’un investissement qui est réalisé sur un état sur deux états peut avoir une conséquence économique sur une filière industrielle et donc sur nos emplois sur un autre étage vous prendre un exemple imaginer qu’aujourd’hui une entreprise chinoise investissent en bulgarie en pologne en suède sur une entreprise qui fabrique des rives est essentiel pour construire des airbus s’ils ont le monopole dérivés ils ont le droit devienne mort sur le domaine aéronautique idem quand j’entends le patron de renault dire je fais une une stratégie industrielle sur les véhicules électriques mais je laisse le monopole de la batterie aux chinois c’est un non sens sur un plan économique parce que si vous perdez le monopole des batteries vous avez vous perdez votre votre droit de 2,2 de pouvoir sur et bien les différentes marques automobiles donc le le but c’est d’avoir il ya par exemple en france un outil qui avait été créée en 2007 encore une fois sur nicolas sarkozy repris par am arnaud de montebourg qui vient d’être rom dernier par bruno le maire il y à un mois et qui met des secteurs qui sont des secteurs dits sensibles mais encore une fois le tout c’est de mettre un outil qui soit pragmatique efficace pour protéger l’ensemble du territoire européen parce qu’on voit aujourd’hui que les intérêts et les secteurs sont liés on ne peut pas bien se prémunir se protéger que si on a un bon système de filtrage à l’intérieur de son propre pays au palace non mais moi vous savez ça fait 15 ans que je combats l’espèce d’idéologie dominante stupide européenne sur le libre échangisme cette espèce de naïveté qui ne profite en fait qu’aux riches dans notre dans notre belle europe et je suis très content qu enfin ce débat puisse se serait je veux dire votre rapport avec intérêt parce que on fait n’importe quoi quand je vois qu’il ya des par exemple on parlait de la grèce qui

est acheté à peu près entièrement aujourd’hui par les chinois par exemple quand je vois intérêts non mes amis mais quand je vois en france même des terres agricoles achetées par des sociétés chinoises et je dis franchement dans ce cas là faut aussi remettre en cause les accords commerciaux tels qu’on les signent leur espèce de naïveté absolue qui fait que par un libre échange sans critères sociaux sans critères écologiques sans critères stratégiques où on autorise aujourd’hui les investissements sans contrôle dans l’union européenne est une folie or on nous dit que ça va cesser monsieur juncker nous a dit ouh là là mais ça va cesser monsieur mac on lui dit oulala ça va cesser le résultat c’est qu’on en a jamais autant signer et qu’on va continuer à en signer donc il faut que ce débat émerge il faut enfin que l’europe sorte de sa naïveté coupable parce que c’est encore une fois les populations les plus faibles qui aujourd’hui souffrent le plus de ce libre échange totalement inégal qui est ciblé les chinois y la dépendance excessive économique c’est mauvais la dépendance politique c’est pire et ici je crains pas les chinois he j’ai créé un russe j’évoque encore une fois les north stream 2 c’est un meilleur exemple de de nous et aurait être aveugle à l’ influence politique qui vont avoir qu’ils ont déjà parce qu’ils manipulent la scène politique européenne et ils vont en faire vendredi l’uss sur l’a10 mi-août il lé leadership vous parlez des leaderships c’est pas dire messieurs tel ou tel premièrement ça doit être fait par l’union européenne et pas par les capitales nationales avec tout mon respect pour paris deuxièmement c’est le manque de volonté politique de se mettre d’accord les capitales forces vont mutuellement de la concurrence je me souviens de délégations française allemande et autres qu’ils allaient ap hm à pékin et ils ne feront toujours les états existent bien évidemment oui oui donc donc l’économie ne doit pas ne doit pas prévaloir sur les raisons politiques et stratégiques et aujourd’hui c’est l’intérêt économique qui est dominant égoïste d’ailleurs ce que je voudrais c’est que les choses il faut bien recentrer le débat nous ne sommes pas contre les investissements étrangers nous avons besoin dans tous nos territoires d’un moyen sûr nous sommes content rejoindre ce que vous dites les investissements étrange c’est à dire ceux qui ne correspondent pas une volonté économique mais plutôt à une volonté politique et nous allons cible aéronautique les médias voilà le big data les terres agricoles parce que derrière les terres agricoles c’est la dépendance alimentaire c’est la sécurité alimentaire et énergie c’est l’affectation l’énergie bien entendu donc dans mon rapport on liste un certain nombre de secteurs dits sensibles qui peuvent mettre un remettre en cause la sécurité nationale liste qui peut être abondée puisque et des secteurs qui étaient pas sensible il ya dix ans qu’ils le sont aujourd’hui d’autres qu’il l’était qui ne le sont plus mais encore une fois je crois qu’il faut marquer là la fin de la naïveté européenne nous avons déjà commencé à améliorer la situation encore une fois l’europe doit à ce qu’attendent nos concitoyens comme nos entreprises aujourd’hui si une europe qui agit une europe qui protège il ya eu nomades qui a empêché à la chine d’avoir le statut d’économie de marché il ya eu la révision de nos instruments de défense et bien c’est pour moi c’est le troisième triptyque avec cet outil qui va faire en sorte de marquer quelque part la fin de la naïveté européenne parce qu’encore une fois ci il ya dix ans les états parce que en fait le principe de subsidiarité d’un état ne sera jamais remis en cause c’est l’état in fine et qui décidera l’investissement pas mais ce que s’il ya dix ans quand on a demandé aux grecs devant d’un certain nombre d’actifs est-ce qu’il n’était pas quand même dangereux de donner l’accès la méditerranée aux chinois il ya un moment donné je pense que en ayant une bonne collecte d’informations en ayant un dialogue au sein du conseil on doit être capable de se dire attention là il ya des secteurs stratégiques on doit pas laisser tout fernand lafargue l’auteur dans le libéralisme sauvage dont parlait monsieur balas et aux balles à ce mot de la fin sur ce thème c’est très simple c’est que moi je suis un farouche écologistes et je sais que si nous ne faisons pas la transition écologique aujourd’hui en europe c’est aussi parce qu’on a cassé notre industrie sur ce sujet et que aujourd’hui nous sommes dépendants par exemple de technologie étrangères par exemple chinoise quelle absurdité alors que nous avons tous les ingénieurs aujourd’hui en europe pour faire la plus belle transition écologique au monde donc il y a un lien entre la politique économique et commerciale que nous menons et les transformations nécessaires dans nos sociétés ont besoin sortons de la naïveté reprenons nous en main allez on termine par notre rubrique de fac chez king à la france toujours à la pointe du féminisme havrais fossey checkpoint réparer cette semaine par guillaume goubert les droits de femmes en europe en novembre 2010 est le ministre français de l’éducation nationale jean michel blanquer a affirmé à france serait toujours à la pointe du

féminisme à la france sa galanterie son romantisme de beaulieu et son féminisme à la pointe prenons tout d’abord l’un des droits fondamentaux le droit de vote remontons le temps en 1944 la france accorde aux femmes le droit de voter mais elle est loin d’être une pionnière l’espagne l’avait accordé 13 ans plus tôt au royaume uni les femmes de plus de 21 ans n’ont pu voter dès 1928 si on remonte encore plus entre 1915 et 1919 onze pays européens ont permis aux femmes de voter mais parmi les 28 c’est la finlande qui décroche la timbale en accordant le droit de vote aux femmes dès 1906 à pas à la france et sa devise liberté égalité fraternité et parité dans le monde politique pas vraiment selon un classement de l’union interparlementaire la france est 14e mondial avec 39% de politicienne dans ces assemblées élues pas mal mais la finlande et la suède font mieux avec 42 et 43 6% doit fermer dans leur assemblée les hommes politiques français sont-ils macho en tout cas un peu plus que les hommes d’affaires français l’hexagone est un des rares pays européens où les conseils d’administration des grandes entreprises sont composées d’au moins 30% de femmes la france est même en tête de l’ue avec 41,2 % soit 4 femmes pour six hommes la gente féminine à des postes à responsabilité un bon match étant très bien mais pour quel salaire en france quand un homme gagne 3000 euros brut une femme gagne 2500 44 euros bruts ses proches de la moyenne européenne mais l’écart salarial est beaucoup plus petit en roumanie en italie et au luxembourg la france ne fait donc pas figure d’exemple reste les avancées sociétales pour les femmes simone veil at-elle fait de son pays un précurseur en la matière sa loi sur les vg date de 1974 certes mais avant cela des pays comme la suède le royaume uni ou encore la finlande avait déjà autorisé l’avortement donc si on parle de féminisme ce que dit jean michel bancaire est plutôt fou voilà jacek saryusz wolski vous réagissiez la pologne est à la pointe du féminisme dit en partant de marie curie sklodowska nous avons dans notre culture un tel respect pour les femmes que certains disent qu une sommaire matriarcat est sérieusement il faut dire que la pologne se place très haut juste derrière scandinave s’il s’agit de la position dans la vie sociale et professionnelle et fait des femmes des femmes ou sera paritaire dans génération le moment de benoît hamon oui d’ailleurs j’espère que la pologne défendra aussi bien les les droits des femmes sur toutes les questions et pas uniquement sur l’égalité salariale même si elles évidemment fondamental et notamment sur la question de l’avortement mais il majorité des femmes polonais c’est contre oui oui oui mais je pense quand même qu’il ya un vrai débat là dessus qu’on pourrait avoir sur la crise on regarde et on n’est pas très paritaire là donc on voit bien que on a encore bien des progrès à faire la question de l’égalité femmes hommes c’est pas une question simplement pour les femmes la réalité c’est qu’il n’y a pas d’égalité entre les citoyens si il y à une différence de genre qui est aussi accentué donc en fait c’est un combat pour l’égalité en général c’est ça qui fortifient sera le mot de la fin merci à ou trois d’avoir accepté mon invitation c’était c’était passionnant merci à vous de nous avoir suivis rester avec nous sur les chaînes parlementaires et la rtbf bail [Musique]